« Retour à la liste des articles

DONNÉES CONTEXTUELLES : L’HOMME REGARDE LE MIROIR, LE MIROIR REGARDE LA DATA

DONNÉES CONTEXTUELLES : L’HOMME REGARDE LE MIROIR, LE MIROIR REGARDE LA DATA

La data contextuelle au moment où vous le souhaitez : la tagline de l’innovation, MirrorMirror, omet de préciser une ambition importante, modifier la routine de notre réveil.

À la fin de l’été 2012 à Londres, Burberry inaugurait un flagship interactif symbole d’une nouvelle vision de la synergie entre expérience réelle et monde virtuel. Dans un bâtiment de 2500 mètres carrés, le Burberry Regent Street plonge ses visiteurs dans une ambiance totalement hors du commun, dans laquelle des miroirs interactifs sont capables de se transformer en écrans détectant le produit porté grâce à une micro-puce, permettant de le tester et d’en avoir un aperçu sur le podium. Trois ans plus tard, le miroir continue de mettre à la disposition du digital sa praticité, mais cette fois pour changer carrément une routine aussi vieille que l’humanité : le réveil !

De quoi s’agit-il ? D’un projet audacieux sans être pharao- nique, resté pour l’instant à l’étape expérimentale avec deux prototypes fabriqués et testés. Son nom fleure bon «Blanche- Neige et les Sept Nains», Miroir, miroir. Son concept ? Intégrer un affichage digital dans la réflexion du cadre du miroir pour y permettre la diffusion d’informations personna- lisables, que ce soit ses emails, un agenda, la météo, l’actuali- té, des tweets et les horaires des prochains transports publics à proximité. Un flux matinal puisé sur le web et les médias sociaux et que l’utilisateur de MirrorMirror -en version origi- nale- peut évidemment choisir en amont la veille au soir.
« C’est un pont entre le passé et le futur, qui utilise un objet ancestral comme une escapade homogène dans la réalité virtuelle. La base du miroir fournit une surface contextuelle sur laquelle vous pouvez afficher les informations pertinentes de votre vie », résument les quatre inventeurs nord-américains, des étudiants de l’Etat de l’Indiana. Créé en 36 heures seulement pour le concours BoilerMake organi- sé par l’université de Purdue, MiroirMiroir offre un contrôle direct très simple sur le choix du contenu affiché. L’utilisateur peut interagir avec des gestes ou une commande vocale pour programmer les informa- tions, notamment grâce à la reconnaissance faciale et une webcam intégrées dans ses fonctionnalités.
Pour une marque, l’invention -que ses créateurs espèrent bien commercialiser rapidement- ne manque pas de pouvoir d’attraction, surtout par exemple dans le cadre d’un partenariat avec une chaîne hôtelière. Le miroir peut même servir une campagne dédiée..

Benjamin Adler

L'oeil de l'expert avec Yan Claeyssen

Tout comme l’appareil photo du projet Camera Restrica, ce prototype de miroir connecté et “intelligent” montre du doigt le monde vers lequel nous allons progressivement : un univers ultra connecté et intelligent dans lequel les interactions seront de plus en plus riches entre les hommes et leur environnement. L’IA jouera un rôle essentiel dans ce monde à venir : elle permettra notamment de rendre les interactions cohérentes et apprenantes. Au cœur des flux de données, l’IA sera à la fois le hub qui rendra possible l’interfaçage des dispositifs connectés et le moteur qui donnera du sens aux interactions.

« Retour à la liste des articles